BONHEUR SOCIAL

Scénario

Isabelle Raymond
Lynn Champagne
Guy Boyer
Mostafa Lotfi
Mario
Gabrielle Godin
Marie-Cécile Dietlin

Mélina Desrosiers

Images et montage

Marie-Cécile Dietlin

Animation des ateliers et prise de son

Mélina Desrosiers

Organisme partenaire

L'Itinéraire

Réalisé grâce au soutien de

Entente de développement culturel de la Ville de Montréal

Réalisé par l’équipe de Coup d’éclats, en collaboration avec Les Productions Funambules Médias et l’Itinéraire, Voix publiques est un projet de médiation et de co.création à caractère social et politique qui avait pour objectif d’offrir aux camelots travaillant pour le célèbre magazine de rue un contact avec des oeuvres et des démarches artistiques engagées. En appui aux objectifs de développement socioprofessionnel de l’organisme, nous souhaitions stimuler la réflexion critique et développer des outils d’analyse sociale et culturelle adaptés aux besoins du milieu.

Ce premier projet pilote au sein de l’organisme a permis aux camelots de prendre part à un processus de sélection de dossiers professionnels, avec l’analyse de 20 candidatures d’artistes provenant de diverses disciplines. Un jury composé de 10 camelots, d’une intervenante et de notre artiste médiatrice Mélina Desrosiers, a sélectionné Marie-Cécile Dietlin à titre d’artiste en résidence.

 

La  démarche humaniste de la cinéaste en résidence, et celle plus sociopolitique de l’artiste-médiatrice, se sont inscrites en complémentarité pour accompagner le groupe vers la réalisation de portraits mettant en relief leurs parcours personnels sur une trame de justice sociale.

À travers 4 tableaux distincts, Isabelle, Lynn, Guy et Mostapha, nous parlent tour à tour de pauvreté, des impacts de la loi 70, du BS et des préjugés y étant rattachés.

Les camelots se dévoilent sur les différentes raisons qui les ont amené au métier de camelot qu’ils.elles pratiquent avec fierté. Leurs réflexions sensibles nous invite à nous questionner sur les préjugés véhiculés à l’endroit des personnes assistées sociales et à amorcer une réflexion ; le BS, est-ce vraiment le Bonheur Social ?

MEILLEUR_ESPOIR_.jpg
R_Logo_noir.png

“Tout le monde mérite un emploi. Moi, je me suis
donné la peine d’aller au cégep, pis Dollarama me
veut même pas, Subway non plus parce que j’ai pas
d’expérience. Si ces places-là me refusent parce que
j’ai pas d’expérience, elle est où ma place. Tsé les jobs
au salaire minimum, c’est le bas de l’échelle, si tu peux
même pas partir de là, tu pars d’où ? ”
Isabelle