MANDAT

Coup d’éclats se donne pour mandat le développement de projets de médiation, de collaboration et de co.création mettant en relation des artistes professionnel.le.s et des populations vivant différentes formes de marginalisation sociale.

 

Son équipe produit et réalise des œuvres pluridisciplinaires à caractère social et politique, suivant des processus collaboratifs axés sur la prise de parole, la réflexion critique et le croisement des savoirs.

Elle diffuse ses productions dans les sphères de l’art professionnel, dans l’espace public ainsi qu’auprès d’acteurs et actrices d’influence afin d’en faire de véritables leviers de transformation sociale.

MISSION

Coup d’éclats est un organisme de création dont la démarche s’inscrit dans le courant de l’art social et politique. Notre pratique vise à mobiliser le pouvoir sensible et évocateur de l’art dans une perspective assumée de transformation sociale.

 

De nature in situ, nos interventions investissent une communauté et placent au cœur des processus créatifs les populations touchées par les problématiques ciblées.

 

Notre démarche interdisciplinaire rassemble autour de projets collaboratifs des artistes aux pratiques variées, des citoyen.ne.s vivant différentes formes de marginalisation sociale de même que des intervenant.e.s oeuvrant auprès des communautés visées par nos actions.

 

Nos processus de création, de production et de diffusion mettent ainsi en relation différents types de savoirs (esthétique, expérientiel, institutionnel) qui, grâce au dialogue et au maillage de connaissances, permettent la réalisation d’œuvres contextuelles, sensibles et percutantes.


Nos initiatives délaissent la notion d’auteur au profit d’une juste reconnaissance de l’ensemble des acteurs et actrices impliqué.e.s dans nos créations. À une époque où les questions d’appropriation sont au cœur des débats artistiques et culturels, nous considérons essentiel de nous positionner dans une approche par et pour les communautés. Au-delà de la pertinence éthique de cette démarche, nous croyons que la dimension collaborative de notre approche aura une incidence majeure sur l’évolution des formes esthétiques et conceptuelles des œuvres réalisées, de même que sur leur impact social et politique.

 

Par ses actions, Coup d’éclats entend multiplier les opportunités de rencontre entre les artistes et les populations marginalisées et contribuer activement à la création d’une société plus juste et inclusive.

DÉMARCHE

NOTRE

ÉQUIPE

Emily Laliberté

Directrice artistique, Idéatrice de projets co.créatifs

Mélina Desrosiers

Chargée de projet et co.créatrice

Emily Laliberté complète par une maîtrise, en 2008, une formation en arts visuels qui s’est partagée entre l’Université Laval et l’École Régionale des Beaux-Arts de Nantes en France. Artiste multidisciplinaire et militante, elle investit de ses créations à caractère social et politique, tant les sphères propres au milieu de l’art que le domaine public et les contextes de présentation alternatifs. Depuis 2012, elle développe des initiatives de co.création avec des communautés vivant différentes formes de marginalisation sociale. Elle fut récipiendaire de plusieurs prix et distinctions tant pour la qualité de sa pratique artistique que pour ses implications sociales et communautaires.

Mélina Desrosiers possède une formation en scénarisation et analyse filmique ainsi qu'en animation et recherches culturelles. Graduée de l’UQAM, elle dédie son temps et son énergie à des projets créatifs et militants que ce soit à travers l'image ou l'animation d'ateliers. Au cours des dernières années, elle s’est impliquée dans des initiatives photographiques et cinématographiques auprès de jeunes mineur.e.s occupant un camps de réfugié.e.s à Lesbos en Grèce, de camelots de l’Itinéraire, de jeunes bénéficiant des services de l'organisme Dans la rue, de Parole d’excluEs ainsi qu'en centre jeunesse. L’une de ses images fut d’ailleurs sélectionné pour être exposé au musée Canadien des droits de la personne.

Laurence Messier-Moreau

Photographe et co.créatrice

Laurence Messier-Moreau a fait de l’intersection entre la photographie et l’anthropologie le point central de son

travail. Ses études au Baccalauréat en photographie à l’Université de Concordia et sa Maîtrise en anthropologie à l’Université de Montréal, lui on permis de développer une démarche participative et nuancée en création ce qui l'a mené à la réalisation de films ethnographiques, de projets de co.création artistiques et documentaires en collaboration avec différentes populations, notamment avec les usagers d'

organismes dont l’Accueil Bonneau, La Maison du Père, La Maisonnée, le Centre jeunesse de Montréal et Paroles d’excluEs.